En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu INRA

Accueil

Micalis

Commensalisme et Pathogénie des Enterocoques

CPE

Ef in gut _MET_200718_rduction 1

Commensalisme et Pathogénie des Entérocoques       

Responsable : Pascale SERROR    

photos pascale _2018_NB

AXES DE RECHERCHE ET PROJETS EN COURS

Dia site web-2018(1)

La lutte contre les bactéries pathogènes et multi-résistantes est un enjeu majeur pour la santé humaine et animale. Le tractus gastro-intestinal est un réservoir de pathogènes opportunistes ou pathobiontes, qui profitent du déséquilibre ou dysbiose du microbiote pour proliférer dans l'intestin et d’un affaiblissement des défenses immunitaires de l’hôte pour devenir infectieux. Enterococcus faecalis et Enterococcus faecium, pathogènes chez l’homme, ou Enterococcus cecorum chez les poulets de chair, traversent la muqueuse intestinale avant d’atteindre la circulation sanguine et se disséminer dans l’organisme.

E. faecalis se classe parmi les cinq premières causes d'infections opportunistes chez l’homme. Présente à un niveau sous dominant dans le microbiote gastro-intestinal et du fait de sa résistance intrinsèque à différentes classes d’antibiotiques et de sa capacité à en acquérir de nouvelles, elle prolifère dans le tractus intestinal de patients traités aux antibiotiques et provoque une grande diversité d'infections chez les patients immunodéprimés. E. cecorum est une espèce commensale des oiseaux qui a émergé comme une cause majeure de boiteries chez les volailles, à l’origine de pertes économiques importantes et de prescriptions fréquentes d’antibiotiques.

La thématique de l’équipe CPE porte sur la compréhension des mécanismes moléculaires et cellulaires qui permettent à certains pathobiontes intestinaux de proliférer au niveau intestinal et de se disséminer chez l’hôte avec E. faecalis comme modèle d’étude principal.

Nos recherches portent sur :

- Le renforcement de la résistance à la colonisation intestinale vis à vis des souches résistantes à la vancomycine (ERV). Nous cherchons à identifier des souches commensales renforçant l’effet barrière du microbiote en collaboration avec des mathématiciens qui modélisent les interactions au sein du pathobiome.

- L’interaction d’E. faecalis avec les cellules de l’hôte et la réponse de l’hôte qui en résulte. Nous avons mis en place un modèle de translocation de la barrière intestinale par E. faecalis chez la souris afin d’élucider les mécanismes de franchissement de la barrière intestinale.

- Caractérisation génomique et phénotypique d’une collection d’isolats cliniques d’E. cecorum. Nous étudions la diversité génomique et phénotypique de souches cliniques d’E. cecorum avec pour finalité d’identifier des déterminants bactériens et isolats pertinents pour le développement de méthodes diagnostiques et de mesures prophylactiques et curatives.

L’ensemble de ces travaux vise à générer des connaissances pour développer des méthodes de diagnostic et de nouvelles stratégies pour contrôler les agents pathogènes multi-résistants.

Contacts

Pascale Serror

INRA – Micalis UMR1319

Bat 442

Domaine de Vilvert

78350 Jouy en Josas

Tel: 33 (0)1 34 65 21 66